À propos de Marc-André

For the English version of this page, click here

Reporter photographe, artiste-voyageur et raconteur d’humanité primé, je me suis donné une mission, celle d’explorer, de documenter et de raconter l’humain en associant le texte à la photographie et au croquis de voyage, afin d’informer, mais  aussi pour rendre hommage et ne pas oublier. J’ai ramené de mes voyages une grande quantité de récits,de photographies et d’illustrations. Je vous raconte l’histoire de l’action humaine à l’aide de mon oeil, ma plume, mes pinceaux, ma caméra et mon coeur.

Du noir et blanc à la couleur, mes images se caractérisent par une recherche d’éléments graphiques supportant l’histoire à raconter. Mes reportages ont comme tribune des médias comme “l’International Herald Tribune”, “Libération”, “The Globe and Mail”, le “World Health News” du Harvard School of Public Health et le groupe “Gesca”. J’ai aussi travaillé sur une campagne mondiale “d’Amnistie Internationale”.

J’ai été l’invité d’honneur à la 8e Rencontre de la photo de Chabeuil, en France, et finaliste aux Grands Prix du journalisme indépendant 2009 pour mon reportage “La Loi du silence”, ainsi qu’en 2012 pour mon documentaire multimédia “Le voyage de Frank”. Mon exposition documentaire, “L’humanitude dans l’ombre” a circulé au Québec alors que le documentaire multimédia du même projet est utilisé dans plusieurs institutions d’enseignement et de formations. En avril 2011, j’ai publié mon premier livre; “Humani Afrika” et une version anglaise est parut en 2013. Je travaille actuellement a documenter la vie de l’Inuit moderne. Je suis aussi membre de Photosensitive, un collectif de photographes désireux d’explorer comment la photographie peut contribuer à la justice sociale.

Ce site est le centre de mes productions écrites et multimédias. Il est rédigé dans la langue de Félix Leclerc. Un français international teinté de la couleur québécoise.

Les lois du marché n’ont jamais vraiment dicté mes choix mais mon lectorat est de plus en plus international, alors je travaille à rendre mon site web bilingue, bien que le français demeurera la langue principale.

Une langue maternelle distincte, le fondement de ce qui nous façonne en tant qu’individu aussi bien qu’en tant que peuple, est trop importante pour ne pas être affichée sur la toile. La diversité culturelle se doit d’être présente, vivante et affichée, sinon Internet sera un précurseur à la monotonie de ce qui risque d’arriver à l’humanité; une toile uniforme, telle une terre de monoculture.

Leave a Reply

%d bloggers like this: