Empilés dans le Grand Nord

English version, hereafter.

Une grand-mère inuk prenant soin d’un jeune enfant au prise avec une infection respiratoire. La pénurie de logement au Nunavik entraîne de la surpopulation. Il n’est pas rare de voir des maisons de 4 pièces loger plus de 12 personnes. Cette promiscuité est propice à la transmission des maladies respiratoires, surtout chez les jeunes enfants. Certains village comme Kangiqsualujjuaq et Salluit ont été aux prises avec des épidémies de tuberculose au cours des dernières années.

98% des habitants du Nunavik dépendent des logements sociaux. Le coût de la vie et du transport des matériaux, rend pratiquement impossible la construction privé. Les deux paliers de gouvernement, fédéral et provincial, se lance la balle. Pendant ce temps, de jeunes familles doivent habiter chez un parent… avec les autres enfants, les cousins et parfois des oncles et des tantes. Les lits sont occupés en alternance et les enfants en âge d’aller à l’école, n’ont aucun endroit où faire leur devoir, et sont constamment réveillé par les va-et-vient incessant.


An Inuit grandmother taking care of a young child with a respiratory infection. The shortage of housing in Nunavik leads to overcrowding. It is not unusual to see houses with 4 rooms housing more than 12 people. This promiscuity is conducive to the transmission of respiratory diseases, especially in young children. Some villages like Kangiqsualujjuaq and Salluit have been struggling with TB epidemics in recent years.

98% of Nunavik residents depend on social housing. The cost of living and transporting materials makes it virtually impossible for private construction. The two levels of government, federal and provincial, throw the ball at each other. Meanwhile, young families have to live with a parent … and other children, cousins and sometimes uncles and aunts. The beds are occupied alternately and children of school age have no place to do their homework, and are constantly awakened by incessant back and forth in houses.

Marc-André Pauzé
Marc-André Pauzé est un reporter photographe primé, artiste-voyageur et auteur, qui s’est donné une mission, celle d’explorer, documenter et raconter l’humain par la photographie documentaire et le croquis, afin d’informer, mais aussi pour rendre hommage et ne pas oublier. Il a ramené de ses voyages une grande quantité de récits et d’images. Il nous raconte l’histoire de l’action humaine à l’aide de son oeil, son coeur, sa plume et sa caméra.

Leave a Reply

%d bloggers like this: